Lire l'article

Jenifer : l’interview mode de Taaora

J’ai eu la chance de rencontrer Jenifer à Paris, trois jours à peine avant la sortie de son nouvel album intitulé Appelle-moi Jen, dans les bacs depuis le 29 novembre 2010. Un album teinté de touches électro et de sonorités qui fleurent bon les années 80, que je vous recommande sincèrement tant il m’a bluffée !

Outre la musique et la scène, qui sont ses moteurs, Jenifer c’est aussi une nana qui aime le shopping. C’est donc tout naturellement que nous nous sommes rencontrées pour parler mode, de son style, de ses créateurs préférés, de son addiction pour les chaussures, pour les friperies, mais aussi des couleurs du clip, de ce qu’elle ressent devant l’objectif ou encore de sa future tournée. Une rencontre mode avec Jenifer, tout en simplicité. Exquise interview en perspective !

Jenifer interview Taaora

Taaora : Bonjour Jenifer, merci beaucoup d’accorder cette interview à Taaora.

Jenifer : Bonjour. Merci !

Avant de parler mode, j’ai bien sûr envie de te demander comment tu te sens à 3 jours de la sortie de ton nouvel album ?

Plutôt excitée, et en même temps très trackeuse. J’appréhende un peu, forcément, comme à chacune des sorties de mes disques. Mais bon je suis très excitée de pouvoir le sortir, j’ai hâte !

On voit combien tu es à l’aise avec la mode, tu alternes énormément les looks, parfois rock, ethnique, hippie chic ou plus glamour…

J’aime bien changer, ça m’amuse. J’aime le mélange en fait, changer de look en permanence, ça me plaît. De temps en temps, je peux mettre un jean pourri avec des UGGS et un t-shirt, ça me va très bien, et parfois j’aime être un petit peu plus sophistiquée, alors soit plus rock, soit plus hippie chic, avec des bijoux ou pas… Je m’amuse, je suis une vraie fille pour le coup !

Est-ce qu’il y a un style de base vers lequel tu reviens le plus souvent ?

Non vraiment, je mixe tout, tout le temps. Maintenant, je suis plus partante pour mettre des talons dans lesquels je suis à l’aise, d’ailleurs j’en ai des vieux à mes pieds là… que vous ne verrez pas ! Mais je ne suis pas arrêtée sur un style en particulier. Je mélange, même dans ma vie, mais je suis beaucoup moins sophistiquée que lorsque je suis amenée à être « médiatisée » ou en séance photo, j’essaie d’être originale sans être trop m’as-tu-vu.

Jenifer - Clip Je danse

Dans ton dernier clip Je danse, il y a énormément de clins d’oeil à la mode, on te voit arborer plein de looks différents. Est-ce que tu peux me raconter comment s’est déroulé l’enregistrement du clip, et comment ont été choisies tes tenues ?

J’ai confié cela à Vava Dudu, que j’ai rencontrée grâce à Arthur King, qui a réalisé le clip. C’est une styliste complètement barrée, dont je suis tombée complètement amoureuse ! J’adore cette femme, déjà physiquement elle dégage quelque chose de très fort, et elle propose des choses nouvelles, qui correspondaient bien à la musique. Après, on s’échangeait nos idées toutes les deux. Elle m’a amené un énorme portant de fringues assez dingues, avec un côté 80 que je n’ai jamais vraiment eu. Elle m’a fait mettre des choses complètement barrées. Quand elle m’a parlé d’un collant rouge avec une veste bleue et des chaussures léopard, je pensais qu’elle n’était pas sérieuse ! Je lui ai fait confiance, et ça m’a amusé de me regarder dans la glace avec cette tenue-là, j’ai trouvé ça complètement dingue ! Je ne porterais pas ça dans ma vie de tous les jours mais pour le clip, je ne voulais pas être trop simple, j’avais vraiment envie de m’amuser.

C’est vrai que Vava Dudu a un univers incroyable…

Elle est déjantée ! Elle s’habille avec des drapeaux en journée, elle se met de l’eye-liner sur les pommettes, a le crâne rasé, une crête…

Entre Arthur King pour la réalisation et Vava Dudu pour le stylisme, ce sont vraiment deux univers très originaux que tu as choisis pour le clip.

Je trouvais que ça correspondait bien à la musique de mon nouvel album. Je trouvais ça coloré, et c’était important pour moi de l’être, j’ai donc donné un petit peu la direction à tout le monde. C’est pour ça que j’ai choisi Arthur King, et c’est pour ça que je n’ai pas hésité une seule seconde avec Vava Dudu !

Vava Dudu - Arthur King

Est-ce que tu penses refaire appel à Arthur King pour tes prochains clips ?

Je l’espère. Franchement, j’espère créer un lien entre mes clips, et je pense que le mieux, ce serait d’avoir le même clipper. Pour aller dans la continuité de ce qu’il a fait pour Je danse, tout en proposant quelque chose d’encore nouveau et le plus original possible.

Je te trouve super à l’aise devant la caméra dans les clips, mais aussi sur les photos de presse.

Oui, je m’amuse en fait.

Cela semble naturel pour toi. As-tu parfois le trac devant l’objectif ?

Je l’ai quand je me retrouve en télé, quand je dois parler de moi aussi. Les photos et les clips, c’est différent, j’ai l’impression de jouer quelqu’un d’autre, que c’est mon double. Ce n’est pas vraiment moi, il y a du maquillage. À la limite, si on me shootait brut de pomme, sans maquillage, peut-être que je jouerais moins, ou pas. Ou peut-être que l’on n’en extrairait rien finalement. C’est un dédoublement de personnalité en fait. C’est mon propre clown.

Séance photo Jenifer - Sylvie Malfray

Comment tu choisis tes fringues le matin ? C’est plutôt hyper réfléchi ou au feeling, selon ton humeur ?

C’est vraiment au feeling, et selon mon humeur. Après, quand j’ai des télés différentes le lendemain, je prévois avant, parce qu’en général on commence très tôt le matin et on finit très tard le soir. Maintenant, pour ce qui est de la vie de tous les jours, c’est un peu selon l’humeur du jour, et au jour le jour.

Tu suis beaucoup les tendances vues sur les défilés ?

Non, mais je m’y intéresse plus. Je regarde maintenant, alors que je ne regardais pas avant. Ça doit faire deux ans que ça m’intéresse de plus en plus.

Tu as d’ailleurs assisté une fois à un défilé du créateur Elie Saab.

Oui, j’avais un pote qui y allait et m’a proposé de venir. C’était un peu la première fois que j’allais voir un défilé. Ça m’a amusé d’en voir un, c’était cool, et c’était beau surtout. Maintenant, l’univers d’Elie Saab ne me correspond pas forcément, mais pourquoi pas pour une montée des marches, chose que j’ai déjà faite avec Elie Saab. C’était excitant de porter une robe de cette marque. J’ai aussi vu un défilé de Junko Shimada qui m’a charmée, j’ai beaucoup aimé son originalité. Ça m’amuse d’aller dans les défilés, mais je ne me rends pas à tous parce qu’il y a énormément de monde. Je préfère regarder de loin, suivre de loin.

Quels sont les créateurs qui te font craquer cette saison ?

Cette saison, je reste fan d’Yves Saint Laurent, j’aime beaucoup. Après, j’aime bien Isabel Marant. Et Vivienne Westwood aussi, je suis très heureuse de pouvoir aller me servir et piocher dans son showroom !

Ça doit être génial, oui !

C’est plutôt cool, parce que c’est vraiment une artiste à part entière, elle a un univers bien particulier, totalement barré, que j’adore ! Et j’adore les gens qui proposent des choses qui sortent de l’ordinaire. Après, je ne suis pas arrêtée sur une marque en particulier, j’aime bien aussi le vintage, j’aime bien les mélanges, je n’aime pas les total look non plus à moins d’avoir une occasion bien particulière parce que ça m’est déjà arrivé. C’est complètement contradictoire ce que je suis en train de dire (rires), mais bon, j’essaie de mixer tout ça.

Jenifer photographiée par Felix Lahrer

Je sais que tu es une addict des friperies. Les lectrices du blog adorent les bons plans, est-ce que tu as des bonnes adresses à leur conseiller à Paris ou à Londres ?

Alors à Londres, il y a Camden Market et Brick Lane. Quand je vais à Londres, je fais obligatoirement un petit détour par Topshop. À Paris, il y a une adresse très sympa, Vintage Desir, rue des Rosiers, qui est très petite donc il y a très souvent beaucoup de monde, on y trouve des petites merveilles ! Kiliwatch aussi où je retourne assez régulièrement, mais qui mixe plus des choses nouvelles, donc ce n’est pas la friperie vraie de vraie ! Maintenant, ils ont monté des Hippy Market, j’aime bien. Il y en a un derrière les Halles et dans le Marais aussi. J’y suis passée en voiture, je ne suis pas rentrée mais j’ai vu qu’il y avait quelques merveilles, j’ai dit « putain, faut que je repasse par là ! » (rires). Il y en a une extraordinaire Place de Clichy, Guerrisol, qui est l’une des premières friperies à Paris, que je recommande. Et Free’p'Star, qui se trouve rue de la Verrerie, qui est super aussi.

(*) Toutes les adresses complètes en fin d’article.

Quels sont tes basiques mode ?

Le slim noir, le vieux bon jean dans lequel on se sent bien, un peu bootcut, la coupe droite aussi du jean un peu pourri dont on ne se lasse pas, le legging en cuir. J’adore les leggings en cuir, j’ai toute une collec’ ! Le collant opaque noir qu’il faut avoir, surtout pas en mousse. Le t-shirt blanc, le t-shirt noir, j’aime bien les American Vintage, le coton est plutôt agréable. On en trouve aussi des très sympa chez H&M. Les marcels, les choses relativement unies… Ce sont mes basiques.

Escarpins léopard Jenifer

Tu as une page Facebook sur laquelle, pendant la réalisation de ton album, on a pu voir énormément de photos de chaussures, les tiennes ou celles de ton équipe. Alors Jen, accro aux chaussures ?

Oui, j’adore les chaussures ! Je trouve que ça définit bien les personnalités finalement.

« Défier l’apesanteur, les lois de l’attraction, du haut de tes talons, ça ne te fait pas peur » ? (extrait légèrement modifié du texte de la chanson Pole Dance du nouvel album de Jenifer, NDLR).

Nan (rires) ! J’aime bien les talons et être à plat aussi parfois. J’adore porter de très hauts talons, ou des talons moyens, genre ceux-là aujourd’hui… je crois qu’ils ne dépassent pas les 8 centimètres. Après, je porte aussi du 14 centimètres ou du 12 (rires). Ça m’arrive, mais dans des occasions bien particulières, pas dans ma vie de tous les jours !

Est-ce qu’il y a un modèle de chaussures que tu n’aimes pas du tout ?

Que je n’aime pas du tout ? C’est dur ! J’aime bien tous les modèles de chaussures, je n’aime pas trop quand les talons agrandissent le pied. Maintenant je ne suis pas arrêtée sur un modèle en particulier.

Allez, pour nous faire baver d’envie, tu peux nous dire à peu près combien tu as de paires de chaussures, tu as une petite idée ou c’est vraiment énorme ?

Alors ça va être hyper prétentieux, mais je ne les compte plus ! J’ai atteint le ridicule avec les chaussures, on peut le dire. J’ai un mixe, des marques ou pas, et c’est très bien comme ça. J’achète toujours mes bottes en friperies, ça m’arrive aussi de craquer sur une paire de vieilles santiags. Donc j’ai une collection de chaussures assez hallucinante ! Mes copines, mes cousines, viennent piocher là-dedans, elles servent un petit peu chez tout le monde, ça ne me dérange pas. J’aime bien Louboutin, Yves Saint-Laurent… Là, Vivienne Westwood a lancé une ligne, Melissa. Elles sont en plastique, donc elles semblent bizarres, mais j’en ai porté une paire sur le clip de Je danse, vertes, un peu babies. Je les trouve très originales, et on y est très très à l’aise !

Jenifer habillée par Vava Dudu

Sur ta prochaine tournée qui commence en mars 2011, tu fais appel pour la première fois à un metteur en scène, Cyril Houplain. Est-ce que l’on peut s’attendre à des costumes de scène ?

Oui, on aura des costumes de scène, je lui en ai parlé. Ça fait partie des idées pour nos jeux de scène, pour celui des musiciens, de tenter des choses encore différentes et aussi au niveau du stylisme. Donc oui, il y aura des costumes que l’on déclinera selon les dates, et selon ce que l’on est en train de raconter.

Cyril Houplain a créé la guitare rose géante de Matthieu Chedid et les illustrations du Soldat Rose. Il a un univers très coloré, très fantaisie, parfois enfantin aussi.

Oui exactement, il est très très créatif. Ce n’est pas un hasard si je lui ai proposé ! Je suis très flattée de travailler avec cette personne-là, parce qu’il fonctionne vraiment au feeling. S’il n’avait pas craqué sur la musique, il n’aurait pas été partant. Il déborde d’idées, et j’adore ! J’ai soif d’apprendre et de découvrir là où l’on va m’emmener encore. On s’échange nos idées régulièrement. Je suis contente de pouvoir avoir une base de spectacle, pour proposer quelque chose d’encore différent au public. La scène est mon moteur, c’est vraiment ce qui me permet d’avancer et c’est pour ça que je fais des albums, donc je ne néglige absolument pas ce qui va se passer sur scène, au contraire. J’y pense depuis le début et ça bouillonne.

Quiz mode

Quel est ton dernier achat ?

Mon dernier achat ? Une razzia chez Zadig & Voltaire !

Une petite idée de ton prochain achat mode ?

Je crois que je vais bientôt faire un détour chez NewLook, j’ai vu qu’en plus ils en avaient ouvert un rue du Faubourg Saint-Antoine. C’est plus dans les pulls ; et je ne sais plus sur quel magazine, j’ai vu une paire de pompes qui venait de chez NewLook, des espèces de bottines en mouton, que j’adore.

Quelle est ta tenue de base ?

Ça va être slim, talons, t-shirt, gilet et grosse veste bien chaude parce qu’en ce moment il fait très froid !

Ta tenue idéale pour une soirée importante ?

La robe noire. On ne prend pas de risques avec une robe noire, décolletée ou pas. Et peut-être aussi une robe Manoush pour taper dans l’originalité. J’aime bien ce que fait Manoush, pour le coup c’est ultra-coloré. Tout dépend de l’humeur et de la soirée à laquelle je vais participer.

La pièce que tu préfères dans ton armoire ?

Mon legging en cuir noir. Ça reste ça depuis quelques années maintenant.

Ton accessoire de mode favori ? Je crois que j’ai une idée du coup, les chaussures ?

Oui, les chaussures. Et les sacs aussi quand même.

Ton icône de mode ou quelqu’un dont tu apprécies le style ?

Alors… qui est-ce que je peux te citer ? J’ai vraiment un mélange de fous, et là je ne pense à personne donc c’est très grave. Je vais bien aimer ce que porte une demoiselle et puis le lendemain « merde, faute de goût là ! », ça ne va pas me correspondre, ça ne va pas me parler. Vraiment, je ne suis arrêtée sur personne en particulier. Scarlett Johansson a rarement fait des fautes de goût. J’aime bien Penélope Cruz aussi quand elle est en look un peu décontracté, ou encore Marion Cotillard, j’aime bien ses looks, mais je n’aime pas tout non plus.

Et pour finir, quelle est « la » boutique où tu es sûre de craquer à coup sûr à chaque fois que tu y vas ?

Avec au moins un petit truc ? C’est en friperie, dans n’importe quelle friperie je vais me dégoter quelque chose.

Merci beaucoup Jenifer de m’avoir accordé cette interview.

Merci à toi, c’était un plaisir !

Pochette album Appelle-moi Jen

Le nouvel album Appelle-moi Jen de Jenifer est dans les bacs depuis le 29 novembre 2010.

  • Retrouvez Jenifer sur son Site / Facebook / Twitter.
  • Regardez le clip de Je danse.

Bonnes adresses shopping de Jenifer

Ces articles devraient vous plaire également :

Crédits Photo : Felix Lahrer / Taaora / Arthur King / Say Who et Paris Fraise / Facebook officiel / Felix Lahrer (via Facebook officiel) / Facebook officiel / Felix Lahrer (via Tumblr Jenifer) / Felix Lahrer et Arthur King / Taaora. Sélection et montages : Taaora.